UFFHOLTZ Hubert

 

1931-2015

 

` sommaire

.

ELOGE

Le Professeur Hubert Uffholtz vient de nous quitter, au terme d'une brève et douloureuse maladie pulmonaire dont il avait fait, avec son sens clinique aigu et éprouvé, un immédiat diagnostic. Sa formation et sa carrière ont été en effet consacrées aux explorations tant cliniques que physiopathologiques des affections respiratoires, développées au sein de l'équipe animée par le Professeur Paul Sadoul, aboutissant à plus d'une centaine de publications dont un nombre significatif dans des revues à comité de lecture exigeant telles que « Thorax », « Respiration » l' « Amer. Rev. Resp. Dis. » ou « Nephrol. Dial. and Transplantation ». Il a été au sein de cette équipe un membre autorisé et compétent plein de sagesse, y apportant son savoir acquis dès ses premières années d'assistanat effectuées dans le service de pneumologie du Professeur Laraki à l'hôpital universitaire Avicenne à Rabat.

Sa jeunesse fut en effet, pour des raisons professionnelles parentales, marocaine, avec des humanités poursuivies au prestigieux Lycée Maréchal Lyautey de Casablanca et un baccalauréat précipité mais réussi en mathématiques élémentaires. Ses études médicales lui firent parcourir les facultés de Strasbourg, Tours et Paris où il soutint sa thèse de doctorat en médecine en 1962 à propos de 26 observations de kyste hydatique observées à l'Hôpital Avicenne à Rabat. Aussitôt incorporé dans le service de santé des armées où il dut effectuer 27 mois de présence dans les Aurès durant la guerre d'Algérie, il reprit une vie civile d'assistant au service de pneumologie et chirurgie thoracique de Rabat en tant que pneumologue des services publics détaché auprès de Ministère des Affaires étrangères, avant d'être remarqué par les Professeurs Sadoul et Lacoste missionnés à partir de ces mêmes années dans les facultés médicales marocaines récemment crées.

Hubert Uffholtz vint donc à Nancy pour occuper des fonctions de chef de travaux délégué de pathologie expérimentale, chargé de l'enseignement dans ce domaine des étudiants de 3ème année du cursus médical, et titularisé dans ces fonctions après le concours de recrutement de 1974. Inscrit sur la liste d'aptitude de maître de conférences agrégé dans la même discipline en 1979, il fut immédiatement détaché et cela jusqu'en 1983 au Maroc à la Faculté de Médecine de Rabat, date à partir de laquelle il y poursuivit ces enseignements sous forme de missions durant de nombreuses années.

Les années nancéiennes suivantes furent d'intense activité d'enseignement et de recherche appliquée au sein de l'équipe des Professeurs Sadoul et Lacoste, avec une réintégration comme professeur des Universités Biologiste des Hôpitaux en 1983. La disparition de sa discipline d'origine devait le conduire à choisir la physiologie en tant que matière de rattachement, et sa présence au sein de cette nouvelle équipe universitaire le conduisit à assumer de nouvelles charges, et notamment dans le domaine de la physiologie du Sport, dont il devait assurer la direction du diplôme de spécialité, et la coordination de la recherche avec la Faculté du Sport.

C'est durant ces dernières décennies que j'ai été amené à côtoyer Hubert Uffholtz, en faisant appel à sa collaboration dans l'enseignement spécialisé d'hydrologie et climatologie médicales et en appréciant ses qualités pédagogiques et didactiques. Celles-ci s'appuyaient en permanence sur une élégance sans ostentation de présentation toujours appréciée de son public étudiant. C'est un enseignant talentueux que notre Faculté vient de perdre, qui était resté amoureux du Maroc où il avait rencontré son épouse, autant que de son Alsace natale dont il portait le patronyme d'un village haut-rhinois.

Pr M. BOULANGE